Question de survie

Titre : Question de survie

Genre : Thriller psychologique, suspense

Nombre de pages : 291

 

Résumé :

Je m’appelle Chloé et il y a quelques mois, j’ai fait un burn-out. Je vous passe les détails, mais ma charmante mère, mon traître de compagnon et mon travail… envahissant, n’y sont pas pour rien. J’ai fait trois jours de coma (oui, du coma !) avant de me retrouver en maison de repos, pour mon plus grand bien. La paix, le calme, aucune responsabilité… mais il faut bien rentrer à un moment donné, n’est-ce pas ? Je me suis armée de mon meilleur courage – et de plusieurs boîtes de calmants – en espérant retrouver un quotidien normal. Spoiler : ça ne s’est pas du tout passé comme prévu !


Broché dédicacé sur la boutique en ligne - À venir


Ils en parlent... avis et chroniques !

Sur Instagram :

- Un beau post de Noël, par Fanny :

 

Extrait : "Première question, êtes-vous prêts à ce qui vous attend dans ce roman ? Je ne suis pas sûre. L’auteure m’avait prévenue, ce roman est surprenant. Et je ne peux pas la contredire."

 

Ou encore : "Il va falloir faire confiance à Eloïse, la laisser vous emmener au fil des pages dans son univers. Il y aura des indices, que, comme moi sans doute, vous ne verrez pas. Il y aura des alertes, que vous continuerez, dans votre petit confort, au fin fond du canapé, à ignorer. Et puis la révélation va vous apparaitre, telle une évidence !!! [...] En tous cas ce roman ne pourra vous laisser de marbre. Moi je l’ai adoré ! Merci Eloïse pour la confiance !"

 

- La belle chronique d'Audrey :

 

Extrait : "[...] Puis arrive le moment où le récit prend une tout autre tournure, à laquelle, je dois l'avouer, je ne m'attendais absolument pas ! L'auteure a su faire en sorte que ce dénouement soit original et mouvementé. Je ne vais rien vous dévoiler de cette seconde partie parce que personne ne peut imaginer ce qui va se passer, mais ça apporte une autre interprétation du récit et ça m'a plu.

La plume est fluide, et il y a quelques touches d'humour. Si vous aimez les romans qui sortant de l'ordinaire, n'hésitez pas !"